Publié par

Apocalypse au zoo de Carson City – Les extensions de Linda

Vous avez tellement aimé le premier…

 

…Qu’il fallait que l’histoire se poursuive !

 

Je pensais qu’on s’en était sortis, mais c’était sans compter sur le pouvoir des bestioles engendrées par les expériences de ce taré de Dr Phobic !

Et elle a débarqué, cette entité sortie de l’enfer, bouffant tout sur son passage… Linda, qu’ils l’appellent. Une belle garce, oui !

Toujours est-il qu’on n’a pas dit notre dernier mot. Deux équipes de renforts sont arrivées : des nanas bien badass et des frenchies à qui j’ai l’impression qu’on la fait pas à l’envers… Et sous mes airs de vieux militaire droit comme une kalach’, j’ai un cœur, alors hors de question de bousiller notre biodiversité, et de la laisser enfermée dans un zoo !

 

3 modes de jeux supplémentaires !

1/ On a retrouvé la 6ème compagnie !
(2-6 joueurs)

Je pensais que ce serait une bonne idée d’enrôler du sang neuf, mais c’était sans compter les égos et la bêtise de tous… Bref, c’est toujours autant le foutoir, mais maintenant on est plus nombreux à le subir !

2 nouvelles équipes de persos ! Un zoo plus grand !

2/ La fureur de Linda
(Mode trash – 2-6 joueurs)

Des cochonneries zarbes, j’en ai vu dans ma carrière, mais cette machine-là… J’ai l’impression qu’elle flaire nos mouvements… Increvable et terriblement dangereuse… Vous frottez pas à ça…

Tu te déplaces à gauche ? Linda aussi ! A droite ? Linda aussi ! Linda arrive sur un perso ? Paf, elle le mute direct ! + de tactique et + de trash !

3/ Allez au zoo, libérez les animaux!
(Mode aventure – 1 à 6 joueurs)

Comme je vous le disais en préambule, bien que je sois un être humain et un général bur(i)né, j’ai néanmoins un cœur ! Déjà que je trouvais pas folichon de voir ces animaux qui n’avaient rien demandé à personne enfermés dans des enclos sinistres, j’ai encore moins envie de les y laisser maintenant que ce triste zoo est envahi par tous ces mutants !

Une nouvelle expérience de jeu immersive et tendue, en solo ou en coop, à la fois escape, casse-tête et labyrinthe !

 

Prolongez l’expérience Jeux Opla…

Publié par

Le Bois des Coua2sous : place aux sangliers !

Vous avez aimé chercher les noisettes dans les bois avec les Couadsous ?

Si oui, vous pouvez déjà vous réjouir car une nouvelle bande de… sangliers débarque dans l’aventure avec Coua2sous ! Si vous ne connaissez pas, c’est l’occasion de vous lancer dans l’aventure, soit du côté des écureuils, soit de celui des sangliers, c’est selon vos préférences.
Dans cette deuxième version du jeu, les règles sont les mêmes : aider les habitants des bois à retrouver les glands cachées avant que le froid de l’hiver ne les emporte. Pour cela, vous devrez mémoriser les combinaisons de formes et de couleurs qui vous mèneront tout droit aux glands. Le premier à en récupérer 5 gagne la partie. Tenez-vous prêt, cette année la chasse aux glands débute !

Le truc en plus est que si vous avez les deux jeux, Couadsous et Coua2sous, de nouveau horizons ludiques se présentent à vous.

LA FÊTE DES VOISINS. 5 à 8 joueurs

Vous pouvez être désormais jusqu’à 8 joueurs autour de la table sans que la zone de jeu ne soit plus grande, et en gardant exactement le même mécanisme du jeu de base !

MIEUX VAUT DEUX FOIS QU’UNE. 2 à 4 joueurs.

En regardant le jeu, tout semble comme d’habitude… Détrompez-vous, car ce mode de jeu vous surprendra par sa sournoiserie, et mettra votre mémoire encore plus à rude épreuve ! Encore un fois, en gardant le cœur du jeu de base, vous allez alterner des phases de calme, des phases de trouble pour votre plus grand étonnement et plaisir du jeu !

LA GRANDE TABLÉE. 2 à 6 joueurs.

Cette fois, vous allez agrandir un peu la forêt, et en plus vous pourriez être jusqu’à six joueurs ! Ça pouvait être étonnamment dur de se souvenir de trois cartes ? Alors vous ne serez pas surpris que ça sera pire pour quatre cartes !

WINTER IS COMING. 5 à 8 joueurs.

Pour les plus vaillants, uniquement…

Prolongez l’expérience Jeux Opla…

Publié par

Owly tribe ! C’est chouette la vie dans la tribu des Kwatoko !

Le Grand Hibou entame son ultime voyage et bientôt le conseil des anciens se réunira pour désigner son successeur. Pour diriger la tribu des chouettes Kwatoko, vous allez devoir prouver votre valeur!

Chefs de clan, réunissez vos fidèles guerriers chouettes et partez accomplir de hauts faits ! Le plus méritant d’entre vous sera désigné Grand Hibou à la nouvelle lune. Mais prenez garde, vos adversaires sont forts et fourbes, ils vous mettront des bâtons dans les serres !

Dans Owly tribe, chaque joueur incarne un chef de tribu désireux d’acquérir le titre de Grand Hibou. Pour ce faire, il devra envoyer ses champions en mission dans différents lieux où ils s’opposeront afin d’accumuler un maximum de renommée.

Il s’agira de profiter au mieux des pouvoirs disponibles lors de chacun des trois tours de jeu afin de remporter la partie !

Vous êtes prêts ? Alors c’est parti ! Choisissez un personnage et emparrez vous des dés et des cartes pouvoirs correspondants. Tirez au sort 4 lieux et placez les en file indienne au centre de la table ! Puis, de part et d’autre de chaque lieu, placez 2 cartes totems face visible.

Lancez tous vos dés !  La force physique de vos guerriers chouettes est représentée par la valeur des dés. Dans le sens des aiguilles d’une montre, en partant du 1er joueur, chaque joueur va placer un pouvoir sur l’attrape rêve. Chaque fois qu’un dé de la valeur correspondante sera joué par un joueur, le pouvoir s’appliquera

Tour à tour, les joueurs placent un dé sur le lieu de leur choix… Quand tous les dés ont été joués, le vainqueur d’un lieu est celui qui a le plus de points en force cumulée de ses guerriers. En cas d’égalité, celles-ci s’annulent. Le vainqueur prend le segment de totem de son choix, le second l’autre segment.

Tous les segments de totem non remportés sont défaussés définitivement. Ensuite, le gagnant de chaque lieu résout l’effet de celui-ci. Le second n’en profite pas !

Pour gagner, vous devez avoir le plus de points de mérite avant la réunion du conseil des anciens. Pour cela la combinaison de symboles des totems est importante. Certains lieux permettent également de gagner ou perdre des points .

 

Prolongez l’expérience Hellion Cat…

Publié par

Baccade fête ses 20 ans, retour sur le jeu à l’origine de Paille Éditions !

En 1999, le directeur de la ludothèque de Limoges, La Cité des jeux, affirmait au sujet de Baccade : « Il nous semble digne de cette génération de jeux de cartes dont les succès ne sont plus à prouver. […] Il lui faut désormais rencontrer la réussite méritée auprès du grand public. » Aujourd’hui, on peut aisément dire que c’est chose faite, comme le prouve la parution de l’édition anniversaire de Baccade qui vient célébrer ses 20 ans d’amour avec le public. Pour cette occasion nous avons réalisé un petit entretien avec son créateur, Yves Renou, afin de revenir sur le jeu à l’origine de Paille Éditions !

Petit historique du jeu : Yves Renou, ancien éléveur de la race porcine des « Culs noirs » du Limousin, se lance en 1998 dans l’aventure de la création d’un jeu de société mettant cette race à l’honneur : Baccade ! Ne trouvant pas d’éditeurs, bien que ce jeu remporte un franc succès auprès de la ludothèque et des magasins où il fait tester le jeu ; il décide finalement de créer sa propre maison d’édition, Paille Éditions, et concrétise ainsi son projet. Pour cela, il fait appel à plusieurs contributeurs et réussit à soulever les fonds nécessaires pour obtenir un prêt à la banque et lancer la fabrication du jeu. C’est en tout 7 000 exemplaires qui arrivent à la ferme familiale. Yves pense alors écouler le stock en 5 ans… cela se fait en 8 mois ! Après plusieurs années, salons et 2 prix, Baccade est toujours là prêt à souffler sa 20e bougie 

Fouine(*) : Quelles
étaient tes attentes en te lançant dans cette aventure 
?

Yves Renou : « J’ai voulu me
lancer dans cette aventure parce que j’aime les défis, surtout
apprendre de nouvelles choses. Avec Baccade il m’a fallu tout
apprendre car je ne connaissais absolument rien au milieu de
l’édition et ça c’était vraiment passionnant ! Cette aventure
nous a aussi permis, à Bernadette et moi, d’apprendre à nos enfants
que dans la vie il faut oser les aventures qui nous font envie. »

F :
Tu avais du mal à
croire à son succès malgré le grand nombre de joueurs conquis.
Quand as-tu commencé à y croire réellement 
?

Y.R :
« Jamais, ne pas y croire permet de continuer à se poser des
questions sur le jeu pour faire le moins de bêtises possibles.
D’ailleurs, un des magasins n’y croyait pas, ça m’a poussé à
travailler encore plus. »

F : Tu avais choisi de nommer ta
maison d’édition Paille Éditions, car tu pensais que
Baccade
ne durerait pas, que toute cette histoire ne serait qu’un
« feu
de paille
 ». Pourtant les deux sont encore là 20 ans
après et ce jeu a permis d’autre succès comme
Fais
pas l’âne ou La Vache amoureuse, peut-on dire que
Baccade a donné la ligne éditoriale de Paille Éditions ?

Y.R : « Ça
l’a été au début oui, je suis resté sur le thème des animaux.
Mais ça a évolué quand d’autres maisons d’édition nous ont
rejoints, maintenant ce n’est plus vraiment le cas. »

F :
Peux-tu nous parler un
peu de la philosophie de Paille aujourd’hui
 ?

« Depuis
le début la philosophie de Paille a été de respecter le mieux
possible les magasins avec lesquels on travaille. C’est pour cela que
nous ne faisons aucune vente en direct aux particuliers sur notre
site, nous ne voulons pas prendre aux magasins leur travail. Nous
avons aussi toujours fait attention à avoir un petit prix pour le
franco car nous savons qu’il est difficile pour les magasins
indépendants de commander en grande quantité. C’est aussi pour cela
que nous ne faisons aucune remise quantitative car, pour nous, il n’y
a pas de raison à ce que les magasins les plus importants payent
moins que les petits, alors qu’ils ont plus de facilité.

F
: Aujourd’hui
Baccade est
considéré comme un grand classique des jeux de cartes, selon toi
peut-on espérer qu’il fête son 25
e
anniversaire 
?

Y.R : « Pour moi Baccade est plus un petit classique. Vingt ans c’est pas rien pour un jeu, on arrive à en vendre chaque année et je pense qu’il peut tourner encore, car ceux qui l’ont aimé enfant l’achète aujourd’hui à leurs propres enfants, c’est un public fidèle. »

On peut dire que Baccade est bien plus qu’un jeu, c’est aujourd’hui un incontournable des Éditions Paille qui a su conquérir le cœur des petits comme des grands depuis maintenant une vingtaine d’années. Pour célébrer ses 20 ans, 3 000 exemplaires de l’édition anniversaire ont été tirés. On espère que cet événement vous donnera envie d’y rejouer ou de le découvrir si ce n’est pas le cas. Longue vie à Baccade et Paille Éditions !

(*)N.D.A :
Par soucis de cohérence avec le milieu animalier dont Paille
Éditions et Baccade sont issus, nous avons décidé de nommer
ainsi l’interviewer, qui est de nature curieuse tout comme cet
animal.